apparurent alors ma tante et mes deux cousines.

Publié le par wilizecat

Allechées par l'odeur elles n'avaient pu resister de rester chez elles à m'attendre. apres nous avoir nous avoir remercié à coup de bisous et autres calins elles disparurent comme elle etaient arrivées.

Et nous laissèrent là, seul et encore pas certain d'avoir bien compris ce qui c'etait passé.

fin

et pour ceux qui passent par le salon du livre j'y suis ce matin de 10 à 13h!

Publié dans la foret deglinguée

Commenter cet article